Carolina Katn * contactez-nous
news
Précédent Suivant

world music

Carolina Katn

Site Internet

Présentation du spectacle

Elle a cette voix de moire, au grain voilé, au phrasé lent et chavirant, capable de charrier la plus profonde mélancolie avec un calme qui agit comme un baume : impossible (…) de ne pas penser à la regrettée Lhasa.
f f f f - TELERAMA - Anne Berthod

La nouvelle révélation world/chanson/jazz  : une musique intense et poétique

Nouvel album le 7 octobre 2022 chez Jazzland :  Ritmos de tu ser

Tournée en quartet : 

Pierre Perchaud, guitare
Laura Caronni : violoncelle
Arthur Alard, percussions & batterie




1ère au Chainon Manquant septembre 2020
 

 

Révélée en 2018 avec un premier album « Al Silencio », salué par la critique, la chanteuse mexicano-suisse Carolina Katún est de retour avec un nouvel opus. Accompagnée de Pierre Perchaud à la guitare, Laura Caronni au violoncelle et Arthur Alard aux percussions, la voix profonde de Carolina Katún se met au service d’un répertoire explorant un univers à la fois poétique et poignant, mais aussi engagé à travers des compositions puissantes et délicates.
Atypique, nomade, tantôt lyrique ou minimaliste, Carolina Katún déploie ses mélodies sur des arrangements subtils et des textes profonds.
Fruit de compositions dont les textes évoquent notamment l’acceptation des diversités de genre, l’humanisme et la prise de conscience des enjeux écologiques, cet album sortira chez Jazzland, le label de Bugge Wesseltoft, pour la plus grande joie de Carolina Katún!
Si « Padre mujer » évoque avec intensité et finesse la question de l’identité de genre (en témoigne le clip touchant réalisé par Thibaut Ponce), l’album tire son nom du morceau « Ritmos de tu ser », qui commence avec ces paroles: « Alarga tu silencio, hasta que maduren, ritmos de tu ser », que l'on pourrait traduire par « élargis ton silence jusqu’à ce que mûrissent les rythmes de ton être ».
Cette invitation à accueillir le vide en nous, afin d’y rencontrer notre intériorité profonde, trouve un écho dans la manière dont Carolina Katún sait épurer sa musique et la laisser respirer, en contraste avec un monde en perpétuelle agitation dans lequel il est devenu parfois difficile de se laisser porter par le silence.
« Quien sabe » aborde avec une tendresse mélancolique notre déni face au sort qui semble attendre notre planète nourricière. « Qui sait quand nous prendrons soin de la Terre comme il se doit? » Sans jugement, Carolina Katún interroge cet avenir incertain où nos enfants devront évoluer dans une nature bouleversée. Et si l’une des réponses était d’écouter cette voix en nous qui nous fait comprendre que nous appartenons à quelque chose de bien plus vaste que notre simple individualité?
Mêlant à merveille les sonorités latino-américaines aux couleurs du jazz, Carolina Katún souhaite aborder ici avec douceur des sujets qui lui tiennent à cœur, toujours avec sa touche unique, teintée de poésie. À l’image des paysages montagneux de la pochette, cet album nous offre des opportunités d’ouvrir des espaces en nous, de plonger dans nos silences et de trouver des liens entre nous et l’immensité.


LA PRESSE EN PARLE

Elle a cette voix de moire, au grain voilé, au phrasé lent et chavirant, capable de charrier la plus profonde mélancolie avec un calme qui agit comme un baume : impossible (…) de ne pas penser à la regrettée Lhasa. TELERAMA
Signer un premier album avec un répertoire très éclectique essentiellement basé sur des reprises est déjà un risque en soi… Commencer par Paloma Negra, la ranchera mexicaine, dont Chavela Vargas avait fait un sommet d’intensité…., atteste d’une audace pas banale chez la jeune chanteuse mexicano-suisse Carolina Katún ….elle s’en sort haut la main …. Le Monde
Une voix gracile et fragile, une pulsation de basse hypnotique, de lointains échos de percussion...Carolina Katún tisse les contours d’un univers musical qui n’est pas ans rappeler ceux de Lila Down et de Lhasa... QUETAL PARIS









Album Al Silencio -  octobre 2018 chez Jazzland.
Ecoute ICI

Comme une ode au silence, le premier album de la chanteuse Mexicano-Suisse Carolina Katún nous livre une oeuvre métissée, portée par une voix aux couleurs multiples souvent comparée à celle de Lhasa, de Lila Downs ou encore de Barbara. Elle nous emmène sur des chemins nouveaux à la redécouverte, entre autres, de chansons emblématiques du répertoire latino-américain.

Puisant ses ressources à la fois dans ses origines mexicaines mais aussi dans ses influences musicales variées : jazz, musique baroque, folk, pop, chanson française, musique électronique; elle assume ne rentrer dans aucune case en nous proposant un album au répertoire éclectique dont le fil conducteur sera la couleur unique portée par sa voix profonde.

Sur l'album, on retrouve Pierre Perchaud (Victoire du Jazz), Arthur Alard, Nicolas Moreaux (grand prix Charles Cros) est à la contrebasse. Le saxophoniste Julien Pontivanne et le légendaire pianiste Bugge Wesseltoft se sont joints à eux sur quelques titres.
Ils réinventent complètement ensemble certaines chansons emblématiques latino-américaines (La llorona, Alfonsina y el mar, ect) mais aussi un morceau de Purcell, de Robert Wyatt et composent quelques titres en français.

musique | humour | danse
2022 © Acces Concert Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web Studionet
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus J'accepte